Pour en savoir plus

Basse fermentation :

Bières plus légères avec 4 à 7% de teneur en alcool, laissant la place au gout du malt et du houblon. Elles se boivent fraiches pour un maximum de plaisir.

Haute fermentation :

A Bières plus fortes (7 à 10%), à déguster à température de cave (6-12°C) afin qu’elles puissent vous donner leurs arômes plus complexes et souvent fruitées.

Fermentation spontanée :

Les plus anciennes et les plus naturelles, fermentées à l’air libre, elles ont un aspect un peu plus acide, compensée par des arômes d’épices ou de fruits qui contribuent à l’harmonie. Elles se boivent de préférence à température de cave.

La blonde :

Soit des bières légères et rafraîchissantes comme la Talas Boulba, soit des bières de haute fermentation avec un gout de houblon plus prononcé.

La blanche :

Très ancienne recette, à base de plantes telles que le romarin, elle désaltère et s’apprécie particulièrement en été. (Ex : la blanche de Bruxelles)

La brune :

Sa couleur de robe brune est obtenue grâce au malt torréfié et l’orge grillée, ce qui lui donne un goût moelleux, avec une fine touche d’acidité. (Ex : la douce vertu)

L’ambrée :

On la reconnait par sa couleur plus claire que la brune son cousin, elle est également moelleuse, avec une touche d’acidité et une légère amertume.

Les trappistes 

Il en reste 7,6 en Belgique et une en hollande. Pourtant la trappiste vient de France. C’était en effet dans ce pays que les moines du mouvement de la trappe pratiquaient les premiers, la culture de la bière trappiste. Il s’agit d’une ancienne recette médiévale que seuls 7 fabricants ont réussis à égaler, et ont ainsi obtenue le label suivant :
Les trappistes sont des bières de haute formation avec un taux d’alcool d’environ 8-9%.